ItalianSpanish English/American Comming soon Français Deutsh Spain
AccueilNous contacterL'actualitéL'agendaNos partenairesQui sommes nous ?
L'Essentiel
Actualité
Agenda
Astro-hippique
Le coin des artistes
Interview & "reportages"
Adresses utiles
Mots croisés
Le courrier des lecteur

 
Le Cheval de A à Web
Les origines
La race
La discipline
Cheval, qui es-tu ?
Allô docteur !
Cheval en détresse
L'incroyable
 
Pratique Equestre
Aux petits soins
Autour du cheval
L'équipement
A cheval !
Les métiers
Equitation d'extérieure
Testez vos connaissances
 
Gratuit
Espace téléchargement
Jeux
 
Divers
  Devenir journaliste en herbe
Partenaires & récompenses
Présentation FLASH
Le Fjord : Le poney de guerre des Vikings

Origine géographique : également appelé Fjordhest ou Fjording, le Fjord est originaire du sud-ouest de la Norvège.

Origine historique : le Fjord tire son nom de son pays, lequel est sillonné de vallées d'origine glaciaire appelées fjords (la Norvège, pays du grand nord, est traversée par le cercle polaire Arctique) dans lesquelles la mer se glisse. Il s'agit d'une race très ancienne, vieille de plus de 4.000 ans, puisque des poneys sauvages sont apparus en Norvège lors de la dernière période glaciaire.
L'ancêtre du Fjord est le cheval de Przewalski dont la silhouette figure sur les murs des grottes de Lascaux. Il en a d'ailleurs gardé un grand nombre de caractéristiques physiques. La race est restée très pure et n'a pratiquement pas évoluée depuis des siècles (son modèle s'est juste affiné et agrandi), résistant à toute tentative de croisement. C'est un poney lourd de type primitif. Les Vikings utilisaient le Fjord comme auxiliaire agricole (labourage, transport de bois, etc.). Ils organisaient également des combats de chevaux. Mais ils l'utilisaient aussi et surtout comme moyen de transport et monture de guerre.
Du VIIIe au XIe siècle, le Fjord a ainsi été de toutes les invasions. Transporté à bord de drakkars, il s'est répandu dans toute l'Europe du Nord. Il a ainsi donné naissance à d'autres races comme l'Islandais et le Highland (et plus récemment le Henson). Il a également influencé de nombreuses races de chevaux de trait européens.
Jusqu'au XIXe siècle, on trouvait des Fjords dans toutes les fermes de Norvège. Ils étaient utilisés pour les travaux des champs. Attelés, ils emmenaient les familles à l'église. Ils servaient également à livrer le courrier.

Elevage : si le Fjord a longtemps vécu à l'état sauvage en Norvège, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Bien qu'il continue d'être élevé en plein air, les éleveurs préfèrent le rentrer à l'écurie durant toute la mauvaise saison car les hivers norvégiens sont très rudes. C'est à Nordfjordeid, dans la région de Norfjord, que les élevages sont les plus nombreux. Les premières exportations ont eu lieu dans les années 50, tout d'abord en direction de la Pologne et de l'Angleterre.
Aujourd'hui, le Fjord est une race très courante dans tous les pays scandinaves, ainsi qu'en Europe (notamment au Danemark, en Belgique, en Allemagne), au Canada et aux Etats-Unis. C'est un agriculteur alsacien qui a importé en 1969 le premier poney Fjord sur le sol français. La race s'est ensuite répandue en Picardie, Bretagne et Touraine. On trouve désormais des élevages sur tout le territoire. De nos jours, on estime à 8.000 le nombre de ces poneys présents dans notre pays. Il y a environ 400 naissances par an. L'association française du poney Fjord a en charge le stud-book, les concours d'élevage et les importations de poneys.
Enfin, ajoutons que le Fjord est marqué au fer rouge en Norvège, ainsi qu'en France à la demande des Haras Nationaux. Sa fesse droite s'orne d'un ovale avec la lettre de l'année et la gauche d'une croix de Saint-André accompagnée d'un numéro codé.


Utilisation : le Fjord peut aussi bien être monté qu'attelé. Sous la selle, il se révèle excellent pour la randonnée. Résistant, il a le pied sûr et n'a peur de rien. Il peut ainsi participer aux pony-games et aux épreuves de TREC. Dans les pays germaniques, il concurrence en outre le pur-sang arabe dans les épreuves d'endurance.
Travailleur, il peut aussi faire une sympathique monture de dressage. Aux Etats-Unis, il est même monté à l'américaine !
Véritable force de la nature, le Fjord peut aussi bien porter un enfant qu'un adulte (jusqu'à 80 kilos). C'est d'ailleurs cette force qui ne fait pas de lui la monture idéale des très jeunes enfants. Car il suffit en effet qu'il soit un peu têtu pour devenir rapidement cabotin. Mieux vaut donc le réserver aux enfants âgés d'au moins dix ans qui sauront se faire obéir de lui.
Mais le Fjord est avant tout un poney doux et gentil, calme et docile. Il est très proche de l'homme et intelligent. C'est pourquoi il figure souvent parmi les cavaleries des centres équestres et convient bien aux débutants (il est également utilisé en équithérapie).
Et s'il n'est pas très doué à l'obstacle, ses allures régulières et son dos large sont très appréciés en voltige. Puissant et courageux, il excelle en attelage, y compris de compétition.
La robe unique de cette race permet de composer de très beaux attelages. Il est en outre toujours utilisé en Norvège comme cheval de trait léger pour les travaux agricoles et le débardage (mais aussi comme animal de bât), dans les régions montagneuses où les engins ne peuvent aller.
Enfin, le Fjord est un poney rustique et facile d'entretien. Il peut rester toute l'année au pré et résiste très bien au froid. N'oublions pas qu'il vient d'un pays froid ! Il n'est que rarement malade.

Prix : comptez de 4.000 à 7.000 francs pour un poulain non débourré, de 8.000 à 15.000 francs pour un hongre ou une jument. Les étalons valent de 20.000 à 30.000 francs.

Pour en savoir plus :
Association française du poney fjord, BP 9, 67510 Lembach.
Tél. : 03 88 94 41 31. Fax : 03 88 94 24 47.
Sites internet : www.correze.com/cheval/associations/fjords/
www.fjordhorseint.no/english/main.htm/



Standard :
Taille : de 1, 35 m à 1, 47 m.
Robe : isabelle plus ou moins claire, avec une variante gris souris. Elle s'accompagne d'une raie de mulet (qui prend naissance dans la crinière, suit la colonne vertébrale et se perd dans la queue) et de zébrures aux jambes. Le bout du nez est blanc, les crins sont bicolores : noirs au milieu et argentés sur les côtés. La crinière, très drue, est généralement taillée en brosse afin de mettre en valeur cette particularité. Les crins argentés sont alors taillés plus courts que les noirs.
Corps : encolure courte et musclée ; garrot plat ; poitrail profond ; épaule oblique ; dos large et court ; reins forts ; arrière-main ronde et musclée ; membres secs ; sabots ronds et durs.
Tête : petite avec des ganaches prononcées ; chanfrein légèrement concave ; front large ; oreilles petites et écartées (à noter que la pointe de l'oreille est plus foncée que la base).

 


  GRATUIT
Newsletter
Recevez l'essentiel
de l'actualité de l'équitation !
saisissez votre E-mail :
 
s'abonner


h
h


Galoway™ est une marque de Galoway Corporation- © 1999 - 2005, tous droits réservés.
N'hésitez pas à contacter le webmaster pour tout problème sur ce site.