ItalianSpanish English/American Comming soon Français Deutsh Spain
AccueilNous contacterL'actualitéL'agendaNos partenairesQui sommes nous ?
L'Essentiel
Actualité
Agenda
Astro-hippique
Le coin des artistes
Interview & "reportages"
Adresses utiles
Mots croisés
Le courrier des lecteur

 
Le Cheval de A à Web
Les origines
La race
La discipline
Cheval, qui es-tu ?
Allô docteur !
Cheval en détresse
L'incroyable
 
Pratique Equestre
Aux petits soins
Autour du cheval
L'équipement
A cheval !
Les métiers
Equitation d'extérieure
Testez vos connaissances
 
Gratuit
Espace téléchargement
Jeux
 
Divers
  Devenir journaliste en herbe
Partenaires & récompenses
Présentation FLASH
L'équipement : Guêtres et protége-boulets
Il arrive qu'en se déplaçant un cheval se heurte deux membres entre-eux, s'occasionnant une blessure qui peut très vite avoir des répercussions fâcheuses. Il n'existe qu'une seule solution à ce problème : la protection.

. Pourquoi et quand faut-il protéger les membres de sa monture ?
Les jambes d'un cheval sont rarement à l'abri d'un mauvais coup et l'adage " mieux vaut prévenir que guérir " est ici plus que jamais de circonstance. Guêtres et protège-boulets sont donc là pour éviter les blessures, surtout que les tendons sont une zone particulièrement fragile. Dans certaines disciplines, les membres des chevaux doivent toujours être protégés. Dans d'autres, tout dépend du tempérament du cheval, de sa morphologie et de ses éventuels problèmes d'aplomb. Mais s'il faut savoir quand protéger, il ne faut aussi pas tomber dans l'excès : un cheval amorphe n'a nul besoin d'être guêtré pour faire trois tours de trot en carrière avec un débutant sur le dos !

A l'obstacle, les membres d'un cheval doivent être systématiquement protégés, dans l'hypothèse où il viendrait à heurter une barre. Le cheval peut en effet se blesser ou simplement se faire mal. Dans le pire des cas, sa carrière de champion peut être compromise. Mais dans tous les cas, il finit toujours par être dégoûté de l'obstacle et refuse un beau jour de sauter davantage. En outre, en saut d'obstacles, un cheval n'a pas toujours besoin d'heurter une barre pour se faire mal. En prenant par exemple des virages serrés lors du parcours, il peut tout à fait se donner un coup, se faisant une atteinte dont les conséquences seront plus ou moins fâcheuses.

Le saut d'obstacles n'est pas la seule discipline " dangereuse " pour les jambes d'un cheval. Le horse-ball l'est également, tout comme le cross, mais aussi la balade (où les coups de cul intempestifs et autres sauts de mouton ne sont pas rares). En dressage, les membres doivent aussi être correctement protégés. Comme le cheval travaille sur deux pistes, il a plus de chance de se faire une atteinte (les bandes de travail ou de polo sont ici préférables aux guêtres). A l'inverse, un petit travail sur le plat ne nécessite pas obligatoirement de protections. Pourtant, un coup sur un tendon (cheval qui trébuche, qui exprime sa joie par un coup de cul) peut arriver si vite... Etes vous vraiment prêt à prendre le risque ?

Tout dépend également du cheval en lui-même. S'il présente un défaut d'aplomb, il devra être systématiquement protégé pour éviter les blessures à répétition. C'est le cas du cheval panard (pieds tournés vers l'extérieur) qui à tendance à se toucher les boulets, les paturons, les couronnes et les canons. S'il est d'un tempérament plutôt chaud ou joueur, il faudra faire de même. Enfin, les jeunes chevaux sont souvent turbulents et doivent être protégés d'eux-mêmes !

. Description Guêtres et protège-boulets :
- Les guêtres sont des protections que l'on place autour des canons des antérieurs du cheval. Elles peuvent être faites de cuir (le comble du chic est la doublure en peau de mouton !) ou d'une matière synthétique (néoprène). Elles ont soit une forme anatomique, soit possèdent une coque (en PVC) de façon à épouser parfaitement le membre du cheval (elles ne peuvent en outre ainsi pas tourner).

Il existe deux types de guêtres. Tout d'abord les guêtres ouvertes, également appelées guêtres allemandes ou protège-tendons. C'est la protection de base. Elles ne protègent que l'arrière de la jambe, donc les tendons et l'arrière du boulet, et laissent l'avant du canon exposé aux chocs. Ensuite les guêtes fermées, ou guêtres françaises. Elles enveloppent intégralement le canon, protégeant ainsi totalement les membres des chevaux.

Mais qu'elles soient ouvertes ou fermées, les guêtres se posent toujours de la même façon. Le système de fermeture (lanières, velcros) doit toujours se trouver sur la face latérale externe du membre et les languettes sont dirigées vers l'arrière. Certaines guêtres englobent en outre le boulet de façon à le soutenir et à soulager les suspenseurs. Généralement faites en néoprène et dotées d'une épaisse matelassure intérieure, elles permettent d'absorber les chocs du sabot sur le sol et soutiennent tendons et ligaments. Idéales pour les chevaux aux membres fragiles et les champions de saut d'obstacles ou de cross dont les tendons sont mis à rude épreuve.

- Les protège-boulets servent comme leur nom l'indique à protéger les boulets des membres postérieurs. Il sont conçus dans les mêmes matières que les guêtres (cuir, néoprène, etc.) et possèdent généralement une coque de protection au niveau du boulet dont l'intérieur est moulé à la forme des tendons. Ils sont destinés aux chevaux qui ont tendance à se toucher les boulets, notamment ceux qui ont des problèmes d'aplomb comme les chevaux panards. Le système de fermeture doit là aussi se trouver sur le côté externe du membre, les languettes dirigées vers l'arrière. A noter qu'ils peuvent être remplacés par des guêtres postérieures (en cross principalement).

. Dernière recommandation : les protections (propres) se posent toujours sur des membres parfaitement propres pour éviter les irritations. Elles doivent en outre être parfaitement ajustées pour ne pas provoquer de douloureux frottements (attention à l'effet " garrot " avec les lanières) . Et n'hésitez pas à accompagner guêtres et protége-boulets de cloches (voir la rubrique correspondante) si vous craignez que votre cheval se marche sur les glomes, notamment à l'obstacle.





  GRATUIT
Newsletter
Recevez l'essentiel
de l'actualité de l'équitation !
saisissez votre E-mail :
 
s'abonner


h
h


Galoway™ est une marque de Galoway Corporation- © 1999 - 2005, tous droits réservés.
N'hésitez pas à contacter le webmaster pour tout problème sur ce site.